La sciatique



Définitions

La sciatique vertébrale commune est l'expression d'un conflit discoradiculaire, se produisant au niveau des disques L4-L5 ou L5-S1.
Elle est en général (85% des cas) secondaire à une hernie discale postéro-latérale du disque L4-L5 irritant la racine L5 ou d'une hernie discale du disque L5-S1 irritant la racine S1.
Les sciatiques symptomatiques secondaires traduisent une affection vertébrale : mal de Pott, spondylodiscite, tumeur osseuse primitive et métastase vertébrale...
La lombosciatique est un syndrome douloureux associant une lombalgie à une souffrance du nerf sciatique.

Etiologie

La cause la plus commune de la sciatique est l'hernie discale, les disques intervertébraux étant des cartilages élastiques disposés entre deux vertèbres dans le but d'amortir les chocs et de donner une certaine souplesse à la colonne vertébrale.

Epidémiologie

- surtout chez l'homme de plus de 30 ans
- terrain de lombalgie chronique
- surmenage rachidien professionnel ou sportif
- facteur déclenchant : effort de soulèvement, torsion du tronc,...


Symptômes

- Douleur lancinante qui descend la jambe jusqu'au pied inclusivement
- Engourdissement
- Faiblesse des muscles inférieurs de la jambe

La douleur se fait sentir tout au long du trajet de ce nerf jusqu'au pied.
La racine L5 donne une douleur de la face externe de la cuisse, de la face antérieure de la jambe et du coup de pied.
La racine S1 donne une douleur de la face postérieure de la cuisse et de la jambe et dela plante du pied.
La douleur est d'intensité variable mais est accentuée par certains gestes ou certaines positions ( station debout ou assise prolongée ).


Diagnostic

Le diagnostic positif d'une sciatique commune repose sur :

- l'interrogatoire qui précise la circonstance de survenue avec la notion d'effort de soulèvement. Par exemple le trajet de la douleur sciatique : celui de L5 ou celui de S1.
- Les signes d'examen physique qui soulignent l'importance du signe de Lasègue, le bon état général du patient.
- les signes d'examen paracliniques : VS normale, radiographie du rachis lombaire qui peut montrer un baillement discal postérieur ou latéral ; une image de discopathie simple ou de discarthrose ou parfois une image normale du rachis lombaire. Le sacro-radiculographie montre une image indirecte de l'encoche du cul de sac dural et d'amputation de la racine du nerf. Lorsque le scanner est possible, il permet de mettre en évidence la hernie discale responsable du conflit discoradiculaire.

Même si la hernie discale représente environ 90 % des causes de radiculalgie sciatique, l’obsession du clinicien doit être de ne pas oublier les autres causes, nombreuses et souvent sévères.



Le mal de dos (5ème partie)

La sciatique (1ère partie)
Sommaire :
Introduction
Articles généraux
Hernie discale
Imagerie
Prévention et traitement
Pour en savoir plus


Introduction

Définitions

La sciatique vertébrale commune est l'expression d'un conflit discoradiculaire, se produisant au niveau des disques L4-L5 ou L5-S1.
Elle est en général (85% des cas) secondaire à une hernie discale postéro-latérale du disque L4-L5 irritant la racine L5 ou d'une hernie discale du disque L5-S1 irritant la racine S1.
Les sciatiques symptomatiques secondaires traduisent une affection vertébrale : mal de Pott, spondylodiscite, tumeur osseuse primitive et métastase vertébrale...
La lombosciatique est un syndrome douloureux associant une lombalgie à une souffrance du nerf sciatique.

Etiologie

La cause la plus commune de la sciatique est l'hernie discale, les disques intervertébraux étant des cartilages élastiques disposés entre deux vertèbres dans le but d'amortir les chocs et de donner une certaine souplesse à la colonne vertébrale.

Epidémiologie

- surtout chez l'homme de plus de 30 ans
- terrain de lombalgie chronique
- surmenage rachidien professionnel ou sportif
- facteur déclenchant : effort de soulèvement, torsion du tronc,...


Symptômes

- Douleur lancinante qui descend la jambe jusqu'au pied inclusivement
- Engourdissement
- Faiblesse des muscles inférieurs de la jambe

La douleur se fait sentir tout au long du trajet de ce nerf jusqu'au pied.
La racine L5 donne une douleur de la face externe de la cuisse, de la face antérieure de la jambe et du coup de pied.
La racine S1 donne une douleur de la face postérieure de la cuisse et de la jambe et dela plante du pied.
La douleur est d'intensité variable mais est accentuée par certains gestes ou certaines positions ( station debout ou assise prolongée ).


Diagnostic

Le diagnostic positif d'une sciatique commune repose sur :

- l'interrogatoire qui précise la circonstance de survenue avec la notion d'effort de soulèvement. Par exemple le trajet de la douleur sciatique : celui de L5 ou celui de S1.
- Les signes d'examen physique qui soulignent l'importance du signe de Lasègue, le bon état général du patient.
- les signes d'examen paracliniques : VS normale, radiographie du rachis lombaire qui peut montrer un baillement discal postérieur ou latéral ; une image de discopathie simple ou de discarthrose ou parfois une image normale du rachis lombaire. Le sacro-radiculographie montre une image indirecte de l'encoche du cul de sac dural et d'amputation de la racine du nerf. Lorsque le scanner est possible, il permet de mettre en évidence la hernie discale responsable du conflit discoradiculaire.

Même si la hernie discale représente environ 90 % des causes de radiculalgie sciatique, l’obsession du clinicien doit être de ne pas oublier les autres causes, nombreuses et souvent sévères.
Il faut, dès le premier examen, rechercher les signes neurologiques de gravité éventuelle. Lorsque ceux-ci sont présents, la sciatique devient une véritable urgence médico-chirurgicale.


Traitements

- Si la compression du nerf est telle qu'il y a paralysie du membre, le traitement est chirurgical.
- Dans le cas contraire le repos et la prise médicamenteuse ( antalgiques, anti-inflammatoires ) peuvent suffire.
- Un autre traitement, de moins en moins utilisé est la chimionucléolyse. On injecte dans le disque responsable de la hernie, une substance (enzyme) qui va digérer le disque et la hernie. Cette technique semble peu efficace.

Articles généraux

Sciatique
Sciatique est le terme donné pour définir la douleur lancinante perçue dans la jambe, causée par l'irritation du nerf principal qui parcourt celle-ci, soit le nerf sciatique. Cette douleur apparaît (nait) à l'endroit où les nerfs rejoignent puis émergent des vertèbres lombaires.
Description médicale, symptômes, questions et réponses.
http://www.reseauproteus.net/1000maux/s/sciatique.htm

La sciatique par hernie discale
Définition, généralités, faire le diagnostic d'une sciatique, examens complémentaires, les indications du scanner, évolution, traitement médical, nucléolyse et chirurgie, sciatique paralysante, la sténose lombaire, les sciatiques autres que par hernie discale.
http://cri-cirs-wnts.univ-lyon1.fr/Polycopies/Rhumatologie/Rhumatologie-22.html

Sciatique vertébrale commune
Définition, épidémiologie, clinique (symptomatologie clinique, formes cliniques), formes évolutives, diagnostic positif : Algorythme (arbre de décision) , diagnostic différentiel, traitement. Par B. Troussier
http://ujf-iab.ujf-grenoble.fr/SANTE/TDMCorpus/Q100.html

Les lumbagos, sciatiques et douleurs radiculaires
La sciatique définie comme une compression d'une branche du nerf sciatique par une affection loco-régionale, à priori une hernie vertébrale. La sciatalgie définie comme une douleur sur le territoire, sans que la cause et le lieu de la compression ne soient encore précisés. Les causes des lombagos et sciatalgies, et leurs traitements, la place de la kinésithérapie et du sport.
http://www.medecineetsante.com/maladiesexplications/lombagos.html

La névrite sciatique
La névrite sciatique est tellement fréquente qu'on la juge souvent aussi banale qu'un rhume. Mais il faudrait la considérer avec plus de sérieux car les conséquences sont importantes lorsqu'elle est mal soignée. La névrite sciatique doit être traitée le plus tôt possible, le diagnostic doit être précis et les soins, parfaitement adaptés. Diagnostic, un problème articulaire, plusieurs causes et divers effets, le rôle du chiropraticien.
http://www.total.net:8080/~chrhomeo/sciatique.html



Lu 20509 fois





Formations pour masseurs kinésithérapeutes, ostéopathes
Formation continue en kinésithérapie pour masseurs kinésithérapeutes, ostéopathes : crochetage thérapie, thérapie manuelle du sport, ventouses, nutrition, K Taping, osteo-pratique, trigger points, massage thaï, reboutement, techniques de rebouteux, kinésithérapie viscérale, Qchi, sport therapy, prise en charge Fifpl.
ABDOMINAUX acouphène acromio claviculaire Active Release Technique (ART) adducteurs alimentation arrêtez le massacre articulation temporo mandibulaire Assemblée générale assisant assistanat association atlas ATM axis Balance Therapy bandelette ilio tibiale basé sur l'évidence bruxisme carrefour postérieur céphalée cervicogène céphalée de tension cession cheville chlorure de magnésium cholestérol class coccyx colonne du pouce congrès kinésithérapie cranial crochetage crochetage therapie crochet myo-aponévrotique. cruralgie cupping cupping techniques D12 L1 Daniel Henry decordage deep massage densité osseuse Dorsales en compression de poi Douleurs et dysfonctions crâniofaciales et mandibulaires dpc drainage Dr bricot Dr De Gasquet ecole du dos ekman electrotherapie évaluation evidence based Examen clinique de l'appareil examen colonne exercice périnée exercices périnée extremités facilitation vibratoire Fifpl fifpl Fif-pl formateur formation formation à distance formation kine gratuite Formation M TEST formation pour kiné grand pectoral grossesse gua sha Guide pratique des contentions guimberteau gym ballon hypopressif hypo pressif insep Jan delaere JAN DE LAERE jeûne jeûne thérapeutique jones Jones kiné kinepod kinepodie kinésithérapeute kinesitherapie kinésitherapie kinésithérapie kinésithérapie kinésithérapeut knapp k-taping La médecine des ventouses LA Réunion La Réunion LE SYNDROME NEUROGÈNE DOULOUREUX TOME 2 ligament latéral interne ligamentoplastie lionel clergeaud lymphatique lymphe magnésium maladies auto-immunes manipulation marchesseau Massage Thaï traditionnel matelals médecine traditionnelle chinoi mémoire kiné meridian test meridien test meridien therapie merien test Métagénome intestinal humain méthode Seignalet Microbiote intestinal micro nutrition migraine mmethode knap Moxibustion m test musculation du périnée naturelle naturopathie neuralgies trigéminale et faciale nigari niveaux de preuve Nuad Bo Rarn Nuad Thao OAA occiput ogdpc Oligo-éléments oligothérapie ostéopathe Osteopathic manipulative treatment osthéopathie pathologie perfectionnement périnée rééducation du périnée rééducation périnée le périnée périnée féminin muscler le périnée muscler périnée muscler son périnée petites annonces masseurs kiné petit pectoral phytothérapie Pilates points gachettes points myofasciaux points trigger myofasciaux point trigger Pompage du ligament ilio lomba posture posturologie posturologue posturology prise en charge formations kiné prise en charge kinésithérapeute Probiotiques psoas pubalgie reboutage reboutement rebouteux Rebouteux recrutement recrutement kiné rééducation fonctionnelle réeducation kiné Réflexologie plantaire remplacement révision rhumatologie sacro-iliaque sadam scs1 soin des sportifs sport statine statines St Gilles strain counterstrain Strain counterstrain strain-counterstrain strain counterstrain jones strapp Test cuboide thaïlande therapie thérapie dorn thérapie manuelle thérapie manuelle neurodynamique orofaciale Thérapie par les ventouses tissu conjonctif Traditional Chinese Medicine traitement des pathologies sportives trapeze Travell et Simons trigger point Vade-Mecum ventosa vitamine D