fbpx

Comment soulager efficacement le muscle psoas iliaque : lombalgie, lumbago, psoïte

Pourquoi tester et traiter le posas ?
Ce muscle aussi appelé ilio psoas est une des causes les plus fréquement rencontrées dans les lombalgies, les lumbagos et les psoïtes.
Obtenir son relâchement suffit souvent à soulager rapidement et efficacement le patient.
Pour cela, nous allons vous donner quelques signes cliniques qui doivent vous faire penser à un psoas.

Le patient ayant un psoas en tension aime dormir sur le côté en chien de fusil pour détendre ce muscle.
Le matin au réveil, il souffre du dos et il lui faut un certain temps pour se lever et se “dérouiller”. Ensuite lorsqu’il est chaud, son dos ne le gène presque plus.
Il peut également présenter des douleurs en fin de nuit car ce muscle s’étant rétracté, il comprime la colonne vertébrale.
Le patient avec un psoas plie ses jambes lorsqu’il s’allonge sur votre table de soin.
Il est donc dangereux en cas de lumbago de le positionner en décubitus ventral au risque de bloquer encore plus le spasme musculaire du psoas et le patient est alors incapable de se relever.
Le patient avec un psoas tendu aime être au fond de son canapé les pieds sur la table basse pour relâcher son muscle.
Il vous décrits des douleurs de la région lombaire en plaçant la paume de ses mains dessus. Il ne décrit pas un point mais la région lombaire globalement.

Il a tendance à se tenir en rétro version et donc à avoir des fesses plates toujours pour détendre son psoas.
Il présente ou présentera des lumbagos lors de périodes de fatigue, de moindre activité ou de longs transports en voiture après avoir crée un stretch sur son muscle psoas iliaque.

Recevez gratuitement votre vidéo Formation

A la suite de votre inscription, vous serez redirigé sur la page de la formation en vidéo.

You have Successfully Subscribed!

Partager
Défiler vers le haut