fbpx

Plus d’acides gras oméga 3, moins de dépression chez les personnes âgées ?
Plus d’acides gras oméga 3, moins de dépression chez les personnes âgées ?

Plus d’acides gras oméga 3, moins de dépression chez les personnes âgées ?
Des chercheurs de l’lnserm, de l’Equipe « Epidémiologie de la nutrition et des comportements alimentaires» dirigée par Pascale Barberger-Gateau au sein du Centre de Recherche Inserm U897 « Epidémiologie et biostatistique », montrent qu’un taux sanguin élevé d’un acide gras oméga 3 à longue chaîne appelé EPA (acide eicosapentaénoïque) est associé à une moindre fréquence des symptômes dépressifs chez les personnes âgées. Cette étude a inclus plus de 1300 personnes.
Les acides gras oméga 3 à longue chaîne sont essentiels car l’organisme ne sait les fabriquer qu’en quantité limitée à partir de leurs précurseurs apportés par les huiles végétales (huile de colza, noix et soja). Ils sont présents en grande quantité dans les poissons gras (saumon, thon, maquereau, sardine…).
Cette étude est publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition du 13 mai 2008

Article complet ci-dessous en pdf

kiné formations Plus d’acides gras oméga 3, moins de dépression chez les personnes âgées

Panier

Recevez gratuitement votre vidéo Formation

A la suite de votre inscription, vous serez redirigé sur la page de la formation en vidéo.

You have Successfully Subscribed!

Défiler vers le haut