fbpx
L'Autonomisation : nouveau leitmotiv en kinésithérapie ?

Article écrit par Thierry Blain,Thierry BLAIN formateur

Fondateur et dirigeant de Kiné-Formations.

 

 

Pourquoi, depuis quelques années, l’accent est-il mis sur l’autonomisation des patients en kinésithérapie ? Cette question mérite notre attention. Dans mon livre “L’entretien motivationnel en kinésithérapie“, j’aborde cette thématique, mais aujourd’hui, je souhaite approfondir ma réflexion.

 

Dans notre monde où la communication est omniprésente, il est crucial de se questionner sur le message que nous, en tant que professionnels de la kinésithérapie, transmettons à propos de l’autonomisation des patients. Cela nous amène à nous interroger :

Pourquoi y a-t-il soudainement une telle effervescence autour de ce sujet ?

Interconnexion et Soins Chroniques

L’objectif derrière cette évolution semble clair : permettre aux patients de gérer leur santé de manière plus proactive et indépendante. Mais, est-ce simplement une réponse d’ordre médical ou une posture pragmatique face à des temps économiques difficiles ? Faut-il y voir une simple stratégie pour réduire les coûts dans le secteur de la santé et limiter le rôle pourtant déterminant des masseurs-kinésithérapeutes ?

Cette autonomisation, bien que louable dans son essence, soulève un risque : celui de basculer vers une approche où la standardisation l’emporte sur la prise en charge individualisée. Comment garantir que chaque patient reçoivent un traitement adapté à ses besoins spécifiques tout en favorisant son autonomie ?

Au cœur de notre profession se trouve l’humain. Chaque patient est unique, avec ses propres besoins et capacités. Dans notre enthousiasme à promouvoir l’autonomie, prenons-nous suffisamment le temps de comprendre et de répondre aux besoins individuels ? Notre rôle ne s’arrête pas à la transmission d’informations ; il s’agit de guider, d’accompagner et de soutenir.

Je m’adresse à vous, mes collègues kinésithérapeutes :

Comment percevez-vous cette vague d’hyper-communication autour de l’autonomisation des patients ? Croyez-vous que cela contribue positivement à notre pratique, ou y a-t-il des aspects qui nécessitent une réévaluation ?

Importance de la Communication Non InterventionnisteTrouver un équilibre entre encourager l’autonomie et fournir un accompagnement personnalisé est, me semble-t-il, essentiel. Dans cette ère d’hyper-communication, prenons un moment pour réfléchir à notre rôle et à la manière dont nous pouvons le mieux servir nos patients, tout en respectant leur individualité.

Pour conclure, j’aimerais dire que l’autonomisation des patients en kinésithérapie est une tendance qui mérite une attention et une réflexion approfondies. L’utilisation d’outils comme l’entretien motivationnel, en opposition à la simple prescription de tâches, souligne l’importance de l’approche humaniste dans notre profession. En outre, la diversité et la pluralité des formations sont essentielles pour assurer une prise en charge complète et personnalisée des patients.

Cette démarche d’autonomisation, tout en étant bénéfique, doit être équilibrée avec un accompagnement adapté à chaque patient. Nous devons veiller à ce que la communication autour de cette tendance ne submerge pas l’essence de notre métier : l’écoute, la compréhension et le soutien des besoins individuels de chaque patient.

En tant que professionnels de la santé, notre rôle est non seulement de guider nos patients vers l’autonomie mais aussi de rester vigilants et critiques vis-à-vis des tendances actuelles, en veillant à toujours placer l’humain au centre de notre pratique. L’équilibre entre autonomie et accompagnement personnalisé est la clé pour une kinésithérapie réellement bénéfique et respectueuse.

Partager :

Vous souhaitez rester informé et être averti dès la parution d'un article de Kiné Formations ?

2 réflexions sur “L’Autonomisation : nouveau leitmotiv en kinésithérapie ?”

  1. Bonjour Thierry Blain,
    Je vous rejoins sur le fait de rendre acteur les patients.
    Pour cela il faut connaitre des techniques globales qui permettent de faire découvrir les capacités de l’individu, le mode de fonctionnement du corps, de l’esprit, de leur interaction et leur influences sur le comportement. Bien souvent la représentation du corps est altérée, et celle du temps aussi …
    Pensez vous qu’une formation traitant de «  kinésithérapie et sophrologie caycedienne » autour de ce thème serait judicieuse?
    Cordialement.
    Patrick Fiorletta
    MKDE formateur
    chargé d’enseignement IFMK Nancy
    Directeur de l’Ecole lorraine de sophrologie caycedienne

  2. La patiente: “Suite à ma mamectomie, j’aurais de la kiné ?”
    Le gynéco : “Pas la peine, bouger votre bras toute seule”.
    La patiente:” Et pour l’infirmière ?
    Le gynéco :” Pas la peine, vous ferez vos pansements toute seule, c’est pas dur.”
    La patiente:” Et pour l’opération, je me la fait toute seule aussi?”
    C’était il y a 2 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour en haut

Recevez gratuitement votre vidéo Formation

A la suite de votre inscription, vous serez redirigé sur la page de la formation en vidéo.
Nous utilisons des cookies pour vous garantir une meilleure navigation sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.