fbpx
Quelle retraite pour les kinésithérapeutes ?

Quelle retraite pour les kinésithérapeutes ?

Pourquoi vous devriez organiser votre vie comme si vous n’alliez pas bénéficier de la retraite ?

Le schéma de vie classique est le suivant : après mes études de kiné, je travaille 40 ans ou plus, puis je prends ma retraite à 67 ans (Source Carpimko). Vous avez donc passé les meilleures années de votre vie à travailler 10 à 12 heures par jour. Il est probable que vous n’ayez pas beaucoup vu vos enfants et votre conjoint pendant toutes ces années. Pensez-vous pourvoir exercer votre profession entre 60 et 67 ans ?

Enfin à la retraite à 67 ans, que ferez vous de vos journées ? La maladie sera peut-être une pré occupation.

Si ce mode de vie ne vous fait pas rêver, il est donc crucial de reconsidérer votre situation et de tout faire pour organiser votre vie professionnelle autrement. Kiné Formations a crée une formation ayant pour but de vous donner les outils nécessaires si vous souhaitez organiser votre vie différemment.  Vous y trouverez tous les outils nécessaires au changement.

La situation démographique est telle que le vieillissement de la population et la diminution du nombre d’actifs favorisent une situation d’incertitude sur les retraites.

Aujourd’hui, pour partir à la retraite à taux plein, il faut avoir 67 ans. Qu’en sera-t-il en 2050 ?

A titre indicatif, un kinésithérapeute à la retraite percevra en moyenne 30% à 40% de ses derniers revenus d’activité, à condition que celui-ci ait perçu dès le début de son activité le même revenu revalorisé de 1% par an. Ce qui signifie que pour beaucoup que ce sera plutôt 30%. En effe, à la lecture des conditions, peux d’entre nous répondent aux critères : « à condition que celui-ci ait perçu dès le début de son activité le même revenu revalorisé de 1% par an »

Quelle retraite pour les kinésithérapeutes ?
Quelle retraite pour les kinésithérapeutes ?

Quel sera votre revenu en tant que profession libérale lorsque vous aurez 67 ans ou plus ? Aurez-vous l’énergie pour travailler à votre rythme actuel ?

Probablement non.

Imaginons qu’à 67 ans (ou plus car les conditions sont régulièrement ré évaluées) vous preniez encore 20 patients par jour à 20 € pour faire une moyenne. Cela fait donc 20 € X 20 patients X 20 jours = 8000 €. Après  déduction de vos différentes charges, il vous restera un revenu mensuel de 4000 €. Si  l’on considère au mieux 40% de ce revenu cela vous donne droit à une retraite  entre 1200 et 1600 €. Bien loin de votre revenu actuel et encore si les conditions économiques et la démographie le permettent.

L’âge de 67 ans est celui proposé en 2019. Il est probable qu’en 2050, âge de la retraite des kinésithérapeutes de 30 ans en 2019 soit supérieur.

Soyez informés et prenez les bonnes décisions pour votre avenir et pour votre famille. Il est préférable de ne pas suivre les recommandations des vendeurs d’assurances, de placements, de complémentaires retraites. Ils travaillent pour eux, pas pour vous. Ils sont près à vous vendre n’importe quel produit.

Plus jeune vous commencerez à organisez votre vie professionnelle et financière, plus agréables seront vos années en pleine santé.

À faire : faites évaluer gratuitement votre retraite quelque soit votre âge. Contactez un assureur (qui voudra vous vendre une complémentaire retraite) et demandez lui une évaluation. Ainsi, vous saurez approximativement quel sera le montant de votre retraite. Ensuite, vous n’aurez plus qu’à déterminer le mode de vie que vous souhaitez avoir à la retraite ainsi que le revenu correspondant pour vous organiser.

 

Proposition :

Comme la retraite semble incertaine pour les raison citées précédemment, il est peut-être sage d’envisager une vie différente. De multiples possibilités existent selon vos aspirations. Certains travaillent six mois puis voyagent les six autres mois. D’autres acceptent de gagner un peu moins pour se ménager une vie plus confortable au niveau des horaires. D’autres encore ont fait le choix des Dom Tom où les revenus sont un peu plus élevés et accèdent ainsi à une vie très agréable.

Certains développent des activités annexes plus lucratives et ainsi dégager du temps pour leur famille et /ou leurs loisirs. Beaucoup de solutions sont possibles. Le tout est de ne pas subir une vie imposée par les patients ou l’idée qu’il faut travailler dur pour en profiter à la retraite. Cette idée est erronée. Les meilleurs années de votre vie sont maintenant pas à 70 ans. Organisez et planifiez votre vie telle que vous la souhaitez. Ne vous laissez pas taper par les dépenses et les charges.

Le tableau de bord ci-dessous pourra être ré évalué en fonction de vos objectifs et des différentes phases de la vie (célibataire, marié, enfants en bas âge, enfants faisant des études chères…)

 

Questions et actions Réponses En cours Réalisé le :
Comment je souhaite organiser mon temps de travail et mon temps de loisir
Définir le revenu souhaité
Demander à mon comptable quel chiffre d’affaire et donc combien de patient je dois recevoir pour avoir tel revenu. Ne pas travailler juste pour payer des impôts
Faire évaluer ma retraite en fonction des revenus souhaités (Assureur ou comptable)
Quelles actions puis-je mené pour réaliser ce CA en moins de temps ? Cours en groupe, actes HN, dépassements …
Quelles autres source de revenu pour ma retraite ? Immobilier, activité secondaire…

10 réflexions sur “Quelle retraite pour les kinésithérapeutes ?”

  1. Bonjour Thierry
    Cette phrase m’intrigue : ” Kiné Formations a crée une formation ayant pour but de vous donner les outils nécessaires si vous souhaitez organiser votre vie différemment”. De quelle formation parles tu ? Et est xe que je comprend bien ?
    Cela fait déjà plusieurs années que je me dis qu’il faut que je prépare ma retraite, mais comment faire pour faire au mieux ? Ce milieu est tellement flou pour moi… si nous pouvions avoir des clefs pour faire au mieux ce serai le top !!
    Merci pour cette article qui me fait prendre conscience de ça!
    Adeline

  2. Merci Thierry
    Pour ma part j’ai construit mon cabinet avec balnéothérapie et école du dos ( cours groupés)
    Ce qui me permet de faire de la formation
    Et du sport
    Pour ma retraite normalement les revenus locatifs professionnels devraient m’aider
    Effectivement il ne faut pas attendre que la carpimko nous verse une rétribution à la hauteur de ce que l’on a pu gagner
    Anticiper c’est maîtriser sa fin d’activitération
    Très bon post

  3. Mickael EGWURUBE

    Merci pour cet article très intéressant et très pertinent ! Ça fait plaisir de lire ce genre de discours sans langue de bois

    Pour ma part j’ai 32 ans je travaille depuis 2010 et je me suis formé pour investir efficacement en immobilier (pas de defiscalisation type Pinel par exemple) pour me constituer un complément de revenus, assurer ma retraite, avoir plus de temps libre et développer d’autres activités. Aujourd’hui j’accompagne notamment des professions de santé pour réaliser et réussir leurs premiers investissements

    C’est parfois dur à faire comprendre à certains confrères qui ont encore l’illusion que tout se passera bien à la retraite et qu’ils pourront pleinement en profiter avec notre système actuel…

    Merci encore pour cet article
    Bien cordialement

    Mickael Egwurube

  4. Merci pour cet excellent article.
    À 60 ans,je ne travaille que 3 jours 1/2 par semaine et je prends 12 semaines de vacances par an.
    Je lève le pied petit à petit,les enfants sont grands et n’ont plus besoin de moi financièrement….je pense travailler jusqu’à 67 ans en ne travaillant progressivement que 6 mois de l’année et pourquoi pas une action humanitaire….un jour….
    J’ai fait du Madelin et de l’immobilier pour parer à une retraite certainement assez pauvre….je ne fais pas d’illusion de ce côté là…

    1. Bonjour Florence,
      Merci pour ce témoignage. En effet, nous avons un super métier mais pour garder le plaisir et l’envie, il y aura un âge où il faudra ralentir. Cependant, comme toi, j’envisage de travailler aussi longtemps que possible. Bonne route. Thierry

  5. Merci pour cet article, je travaillais comme vous le décrivez il ya encore un an. A cinquante ans enfin je me suis dégagé du temps pour moi, je n’ai pas vu mes enfants grandir. Je refuse du monde mais j’ai trouvé mon équilibre et ça me permettra de durer plus longtemps en activité. C’est quand on est en pleine santé qu’il faut profiter de la vie, ne pas attendre…merci Thierry.

    1. Tran Ludet Tuylan

      Merci Thierry de cette réflexion très juste.
      Et merci pour tout ces exemples de modèles de vie que l’on peut envisager.
      Porte toi bien !
      Bisous .
      Tuylan

  6. Pareil, j’amenage au mieux mon emploi du temps ppur ma vie de famille et personnelle et avoir le revenu minimum pour bien vivre et profiter. Même si les patients râlent parce que le cabinet est fermé quand ils rentrent du boulot. Ceci dit le 20 patients par jour à 20e…. j’en suis loin 😉

  7. Merci pour cet article, nous sommes déjà dans ce schéma de vie avec mon conjoint, sur des 1/3 temps, en montagne, un faible niveau de vie mais une qualité incroyable et du temps pour nous et nos enfants, et nos collègues ne le comprennent pas. J’espère que vous ouvrirez les yeux à d’autres, merci d’exprimer ce qui est souvent interprété par du “pas envie de travailler” alors que c’est une recherche d’équilibre permanent entre contraintes financières et qualité de vie au jour le jour et non une épargne pour plus tard… merci Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement votre vidéo Formation

A la suite de votre inscription, vous serez redirigé sur la page de la formation en vidéo.

You have Successfully Subscribed!

Défiler vers le haut