fbpx

2024-2025 : Comment faire financer sa formation continue lorsque l’on est Kinésithérapeute ?

Benoit CARON, Directeur de Kiné-Formations.  Article écrit par Benoit Caron, Directeur de Kiné-Formations.

 

La fin d’année 2023 a été mouvementée en ce qui concerne la formation santé des professions libérales en France.  En effet, le FIFPL a dû revoir sa méthode de calcul, suite entre autre à une ponction imprévue de la part de l’état.

Faisons donc un point sur point sur votre formation, son financement et sa finalité.

Ce qui ne change pas :

Dans les grandes lignes, le financement ne subit pas, de son côté des grands bouleversements (et c’est tant mieux, même si on aurait bien aimé une amélioration des prises en charge…)

La durée d’indemnisation forfaitaire :

 

3 grands moyens de financement existent mais ne se cumulent pas

Pour le FIFPL, 21 heures de de formation pourront être prises en charge contre 14heures par an pour le DPC et 40 heures dans le cadre du crédit d’impôt.

Pour le DPC, le kinésithérapeute libéral devra être conventionné pour être indemnisé, tout comme le salarié de centre de santé. Car oui, les salariés peuvent bénéficier du DPC, mais seulement ceux évoluant en centre de santé. Attention, des méthodes de calcul subtiles peuvent être mis en place par le DPC et modifier vos critères de PEC en 2025 et pour le fin 2024. Veillez à bien vous renseigner auprès du DPC pour votre cas particulier.

Kinésithérapeutes, comment financer votre formation continue en 2023 (et après) ?Le crédit d’impôts évolue en fonction de l’inflation mais reste le même.

C’est tout à fait possible, en effet, car en effet, l’inflation est volatile et trois choses au moins sont indexées sur l’inflation. Les taux d’emprunt et de placement (livret A, LEP, etc.), le coût de votre caddie moyen et le SMIC. Vous allez me dire “mais que vient faire le SMIC dans ma formation en tendinopathie ?”

Au 1er janvier 2022, le Smic avait augmenté de 0,9 % en application de la revalorisation légale annuelle, puis a connu deux revalorisations automatiques au 1er mai (+ 2,65 %) puis au 1er août (2,01 %). Il s’établit actuellement à 11,65 € brut horaire. Et ça tombe bien, car le montant du crédit d’impôt étant égal au taux horaire du Smic multiplié par le nombre d’heures passées en formation multiplié par 2 (depuis 2022), plus le SMIC est élevé, plus vous défiscalisez !

 

Pour le reste, pas de changement, donc, mais cela vous permettra de suivre des formations plus qualitatives sans trop amputer vos revenus.

Lorsque le montant de l’impôt est insuffisant pour soustraire la totalité du crédit d’impôt, l’excédent peut être restitué à l’entreprise au moyen d’une demande de remboursement de crédits d’impôt, au moyen de l’imprimé n° 2573-SD.

NB : Le doublement du taux horaire du SMIC est valable pour les micro entreprises (La micro-entreprise, dans ce cas, correspond à une petite et moyenne entreprise employant moins de 10 salariés et réalisant un chiffre d’affaires annuel inférieur à 2 millions €.) Pour toute question, n’hésitez-pas à suivre ce lien.

C’est à peu près tout pour ce qui, dans les grandes lignes, ne change pas.

Ce qui change :

Le Financement des MKDE libéraux par le FIF PL évolue. En 2023, c’était  750€ par an.

Et désormais le plafond est fixé à 600€ soit 200€ par jour en présentiel.

Il y a donc souvent un reste à charge, ce qui n’était pas le cas auparavant. ATTENTION : depuis le 1er janvier 2022, seules les formations

dispensées par des organismes de formation certifiés QUALIOPI et dont le programme répond aux critères de la profession concernée, sont prises en charge par le FIF PL (décision du Conseil de

 Gestion du FIF PL du 25 novembre 2021). Le logo QUALIOPI doit être présent de manière ostensible sur le site de l’OF.

Le DPC rembourse mieux, mais différemment.

En effet, nous entrons dans une nouvelle triennale (2023 – 2025 ) et c’était l’occasion pour l’ANDPC de rebattre les cartes. Et pas seulement en terme d’orientations prioritaires, nous allons le voir plus bas. Belle surprise, la prise en charge en présentiel passe de 39€ de l’heure à 54€ de l’heure. L’indemnisation suit le même chemin en s’élevant à 41€ contre 33€ en  2022. Et là nous ne parlons que de formation continue.

De fait, l’évaluation des pratiques professionnelles et la gestion des risques ont une prise en charge à hauteur de 70€20. L’ANDPC tend donc à vous orienter vers ces pratiques qui s’éloignent de la Formation Continue à proprement parler. C’est encore plus vrai quand on s’aperçoit que le plafond de prise en charge triennal est ramené à 30 heures pour la formation continue ! (au lieu de 42). Autant dire que pour se former à de nouvelles techniques, il va falloir apprendre à se passer du DPC.

Les orientations DPC 2023 – 2025

Elles se sont faites attendre pour les MKDE et là aussi, la surprise est totale.

Six. C’est le nombre d’orientations spécifiques pour les kinésithérapeutes. Oubliez la rééducation périnéale, la kiné du sport, la thérapie manuelle, le Dry-needling, la gestion de cabinet, l’endométriose, la nutrition… et concentrez vous sur l’autonomisation du patient (déserts médicaux obligent). Le E-learning pur sort lui aussi perdant des choix de l’ANDPC.

En résumé, un meilleur remboursement mais un choix réduit à sa portion congrue. Comme dit plus haut : il va falloir apprendre à se passer du DPC.

Les orientations FIF PL

Heureusement, les orientations FIFPL demeurent nombreuses et variées, même si l’on peut regretter la disparition de la gestion de cabinet pourtant centrale dans la vie du MKDE. Comme pour le DPC, l’accent est mis sur l’exercice pluriprofessionnel, l’exercice coordonné et l’alliance thérapeutique.

Et le crédit d’impôt ?

Dans ce cas, pas d’orientation, c’est vous qui choisissez votre formation selon le plan d’acquisition de compétences que vous vous fixez. Pour rappel, l’équipe de Kiné-Formations est à votre écoute pour vous aider à mettre en place ce programme. Dans tous les cas, vous ou votre comptable n’aurez plus qu’à remplir ce CERFA pour déclarer vos heures de formations

Mise en pratique

Pour le DPC

Remboursement des soins

Vous faites une formation continue éligible de 3 jours, soit 21 h, du vendredi au dimanche. Quel serait votre remboursement total ?

1330 €. En effet : 14h (max par an) x 54€ + 14h (vendredi au samedi) x 41€ (indemnisation) soit l’enveloppe totale. Attention au dimanche pour lequel il n’y a pas d’indemnisation.

Pour le FIF PL

Même exemple Vous faites une formation continue éligible de 3 jours, soit 21 h, du vendredi au dimanche. Quel serait votre remboursement total ?

600€. En effet, 3 jours à 200€ par jour vous donne une enveloppe de 600€ soit l’enveloppe totale également. Généralement, la formation coûte plus cher, il y a donc un reste à charge pour le stagiaire.

Pour le crédit d’impôts :

Toujours le même exemple Vous faites une formation continue éligible de 3 jours, soit 21 h, du vendredi au dimanche. Quel serait votre remboursement total ?

489€30. 21 heures x 11,65 (SMIC au 1er janv. 2024) x2 soit 72% d’une formation à 690€. N’oubliez pas que vous pouvez défiscaliser une grosse partie des frais liés à votre formation.

Et pour les salariés ?

Le DPC est possible mais c’est bien souvent votre établissement, avec l’aide de son OPCO, qui va financer votre montée en compétence.

Et pour Kiné-Formations ?

Vous ne le savez certainement pas, Mais Kiné-Formation s’engage dans la défense de la formation des professionnels de santé et mène des actions dans le cadre de la fédération Connexion Santé ainsi qu’avec le SOFAC.

Pour le DPC, nous avons porté nos choix sur la formation McKenzie.

Pour le FIFPL, les orientations restent peu ou prou les mêmes que pour 2023 avec un éventail très large de formations prises en charge potentiellement.

Voici la liste des formations concernées.

En cas de besoin de précisions, tel : (+33)1 42 22 63 50 ou contactez-nous

Panier
Retour en haut