fbpx

Violences faites aux femmes : le café des questions

Pouvoir identifier une situation de violence et offrir une consultation sécurisée et bienveillante pour soi et la patiente victime.

Durée : 1 heure.
Tarif : 80 €.

Durée :1 heure
Objectif :Repérer une patiente victime de violence et adapter sa pratique professionnelle en conséquence.

Les violences sexistes et sexuelles sont présentes dans notre société. Accepter cet état de fait ne signifie pas se résigner et rester impuissant, mais au contraire, permet d’orienter notre action et notre énergie dans la vision d’une communauté plus humaine, bienveillante et épanouie.

Professionnels de santé : vous êtes en première ligne des violences faites aux femmes.

Face à leur existence, vous êtes nombreux et nombreuses à nous questionner, tant sur le repérage et la prise en charge des patientes victimes de violences, que sur votre responsabilité afin qu’elle ne soit pas engagée.

Aujourd’hui, nous allons répondre à ces questions et vous apporter des outils opérationnels.

Pré-requis : posséder le diplôme du public concerné.

Public concerné et niveau de difficulté :
Kinésithérapeutes : 💪▫️▫️▫️▫️
Ostéopathes : 💪▫️▫️▫️▫️

  • Savoir délimiter son champ d’intervention professionnelle.
  • Repérer une patiente victime de violence lors d’une consultation.
  • Accueillir la parole d’une patiente victime de violence lors d’une consultation.
  • Garantir, pour soi et pour la patiente, une consultation sécure et bienveillante.
  • Connaître les orientations à délivrer à la patiente victime de violence.

INTRODUCTION

  • Les situations de violence sont résiduelles, non ? En quoi suis-je concerné en tant que professionnel de santé ?

MODULE 1 – Responsabilité face à la révélation d’une situation de violence vécue

  • Quelle est ma responsabilité en tant que professionnel de santé lorsque j’ai connaissance d’une situation de violence vécue actuellement par ma patiente ?
  • Est-ce que je suis obligé(e) de prendre en charge ce cas ou est-ce que je peux faire comme si de rien n’était ?
  • Mais c’est de l’ordre de la vie privée, ce n’est pas à moi de m’en mêler, non ?

MODULE 2 : Repérage lors de la consultation d’une patiente victime de violence

  • Je ne suis pas à l’aise avec le dépistage systématique pourtant recommandé par la HAS.
  • Ne pensez-vous pas que pour certaines, c’est … la faute à pas de chance ? Voire que certaines le cherchent ou se victimisent ?
  • Pouvez-vous nous rappeler les différentes formes de violence ?
  • Je ne comprends pas une de mes patientes : un coup ça va, un coup ça va pas.
  • Je constate des traces sur son corps / des douleurs qui me semblent suspectes, que fais-je ?
  • Quelles sont les conséquences des violences ?

MODULE 3 : Adaptation de sa pratique professionnelle face à une patiente victime de violence

  • Je ne comprends pas pourquoi elle ne se sépare pas une bonne fois pour toute de son partenaire violent !
  • Comment rendre ma consultation sécure et bienveillante ?
  • Comment accueillir la parole d’une patiente victime de violence ?
  • J’ai peur d’être embarqué par son histoire, de ne pas savoir gérer …
  • Je n’aurais jamais le temps dans ma consultation d’accompagner et d’orienter une patiente victime de violence …
  • Ce n’est pas à moi de dire qu’elle doit déposer plainte, si ?
  • Auprès de qui puis-je orienter la patiente victime ?

BIBLIOGRAPHIE CONTENANT LES RÉFÉRENCES SCIENTIFIQUES ET LES DATES DE PUBLICATIONS DES OUVRAGES

  • Rapport annuel 2023 sur l’état du sexisme en France, Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes, 23/01/2023 (https://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/IMG/pdf/hce_-_rapport_annuel_2023_etat_du_sexisme_en_france.pdf).
  • Le livre noir des violences sexuelles, Muriel Salmona et Manuel Leonetti, 3ème Édition Dunod, 2022.
  • Le pouvoir de l’injure. Guide de prévention des violences et des discriminations, Caroline Dayer, Éditions de l’Aube, 2017.
  • Violences conjugales et famille, Roland Coutanceau, Ed. Dunod, 2021.
  • Violences sexuelles – En finir avec l’impunité, Edouard Durand, Ed. Dunod, 2021.
  • Vous n’êtes pas binaire (Personne ne l’est), Alex Iantaffi et Meg-John Barker, Ed. Améthyste, 2021.
  • L’approche centrée sur la personne, Carl Rogers, Ed. AMBRE, 2013.
  • Art d’être communicant – Avec les autres et soi même, Thierry Tournebise, Ed. Dangles, 2008.
  • Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) – Introduction à la communication non-violente, Marshall B. Rosenberg, Ed. La Découverte, 2016.
  • Vade-mecun du Conseil National de l’Ordre des Médecins et de la Haute Autorité de Santé relatif au secret médical et violences au sein du couple (https://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/external-package/rapport/1xufjc2/vademecum_secret_violences_conjugales.pdf).
  • Baromètre sexismes, VIAVOICE et le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Mars 2022 (https://www.institut-viavoice.com/barometre-sexisme-viavoice-haut-conseil-a-legalite-entre-les-femmes-et-les-hommes/).
  • Outils de repérage des femmes victimes de violences au sein du couple, HAS, Novembre 2022 (https://www.has-sante.fr/jcms/p_3104867/fr/reperage-des-femmes-victimes-de-violences-au-sein-du-couple).
  • Pour une relation thérapeutique saine et sécurisée : Prévention des violences sexuelles au sein d’un cabinet de kinésithérapie, Avril 2022 (https://www.ordremk.fr/wp-content/uploads/2022/06/corre-tions-du-02062022_guide-violences-sexuelles_bd.pdf).
  • Déontomètre de la confiance thérapeutique, 2022 (https://www.ordremk.fr/wp-content/uploads/2022/05/deontometre_cnomk_web_5.pdf).
  • Violences conjugales : quel rôle pour les professionnels de santé ? HAS, 02/10/2019 (https://www.has-sante.fr/jcms/p_3109457/fr/violences-conjugales-quel-role-pour-les-professionnels-de-sante).
  • Les écrits professionnels, MIPROF, 2020 (https://arretonslesviolences.gouv.fr/je-suis-professionnel/les-ecrits-professionnels).
  • Code pénal, Dalloz, 2023.
  • Code du travail, Dalloz, 2023.
  • Code de la santé publique, Dalloz, 2023.
  • Code civil, Dalloz, 2023.
Évaluation intermédiaire de fin d’objectif (quizz) permettant aux participants de s’auto-évaluer et au formateur d’évaluer les acquis et la réalisation des objectifs des apprenants.
  • Les fiches individuelles sont stockées sur support numérique et sur papier.
  • Un rapport annuel d’activité est envoyé à l’ANDPC.
  • Un bilan pédagogique et financier annuel est envoyé à la DREETS (art. R6352-23 et 22 du code du travail).

Lorena LAPORTE DE MELO, co-fondatrice de LPLUR’IEL, juriste, formatrice, consultante violences.
Depuis plus de 10 ans, j’œuvre dans le domaine de la prévention et de l’endiguement des violences sexistes et sexuelles, d’abord auprès d’enfants et adolescent(es) en situation de danger, puis des demandeuses d’asile victimes de la traite des êtres humains.
Ces trois dernières années, je me suis spécialisée dans la thématique du contrôle coercitif et des violences au sein du couple ainsi que de leurs impacts sur l’enfant exposé, à travers, notamment, la conduite d’entretiens de femmes victimes et la formation de professionnels sur ce sujet.

Lara BEZANSON, co-fondatrice de LPLUR’IEL, juriste en droit de la famille et protection des personnes.
J’ai initié ma carrière professionnelle de juriste dans l’administration centrale auprès de la Direction Générale de la Cohésion Sociale, dans trois bureaux différents : la protection de l’enfance ; famille et parentalité ; majeurs protégés et personnes vulnérables.

Juristes, consultantes et formatrices spécialisées dans les violences sexistes et sexuelles.

Ensemble, elles possèdent de nombreuses années d’expérience dans l’accompagnement des personnes majeures et mineures victimes de situations de violence.

Fortes de leurs expériences de terrain, elles forment depuis plusieurs années, tant les professionnels que le grand public, sur la thématique des violences, de la diversité/inclusion et de l’égalité femmes-hommes.

Crédit d’impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise : Cliquer ici.

Accès immédiat et permanent à la formation après règlement.

Pour le règlement :

  • Chèque libellé à l’ordre de Kiné Formations et à adresser à : “KINÉ FORMATIONS” BP. 60254 – 08104 Charleville-Mézières.
  • Carte bancaire.
  • Virement (RIB sur demande).
Nous étudions au cas par cas toutes les situations de handicap afin d’envisager une intégration dans la formation. Dans le cas contraire, nous prévoyons une orientation vers des organismes appropriés.

Avis

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Violences faites aux femmes : le café des questions”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n’y a pas encore d’avis.

Vous aimerez peut-être aussi…

Panier
Retour en haut

Recevez gratuitement votre vidéo Formation

A la suite de votre inscription, vous serez redirigé sur la page de la formation en vidéo.
Nous utilisons des cookies pour vous garantir une meilleure navigation sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.