fbpx

Comprendre et traiter les causes de la pubalgie

La pubalgie n’est que le résultat d’une incapacité d’adaptation du corps à des sollicitations excessives en présence de zones de restrictions tissulaires et/ou articulaires. Notre objectif, en tant que kinésithérapeute, sera d’évaluer l’ensemble de ces causes pour les lever et apprendre à son patient comment prévenir la récidive par un programme musculaire et articulaire adapté.

La pubalgie fait partie des pathologies difficiles à traiter. Elle concerne majoritairement les hommes pratiquant le football, mais peut toucher n’importe quel(le) sportif(ive).
Sans prétendre être totalement exhaustif, nous vous proposons une check-list à vérifier et à traiter si nécessaire. Il serait bon chez un(e) sportif(ive), dont l’intensité de travail va augmenter, de vérifier ces différents points afin d’éviter de déclencher cette pathologie.

 

Parmi les causes articulaires de la pubalgie, nous pouvons citer :

  • Raideur de la coxo-fémorale
  • Raideur d’une ou des deux articulations sacro-iliaques
  • Angle sacro-lombaire modifié avec généralement un sacrum horizontal, créant un report antérieur de la gravité et donc une pression sur la paroi musculaire abdominale et toute la région ilio-inguinale
  • Décalage des deux branches pubiennes. Étant souvent adaptatif, ce point sera traité que si les précédents ont été corrigés sous peine de récidive.

Les causes musculaires de la pubalgie :

Elles peuvent être nombreuses et plus ou moins associées. La zone de souffrance n’est pas causale. C’est le rôle du kinésithérapeute de rechercher les déséquilibres musculaires. Ce problème survient souvent lors d’une augmentation du niveau d’intensité du travail physique. Il est assez logique de considérer qu’il existe un déséquilibre entre les muscles postérieurs de la propulsion et de la course par rapport aux muscles antérieurs. Ainsi, les abdominaux, la paroi abdominale et les adducteurs, auront du mal à équilibrer cette sollicitation devenue excessive par rapport à leur capacité.

Les muscles abducteurs peuvent également être en cause. En effet, le glutéus médius (moyen fessier) et/ou le piriformis (piriforme pyramidal) en hyper-tension peuvent solliciter les adducteurs qui cherchent à équilibrer le membre inférieur dans ses mouvements latéraux. Le psoas croisant les sacro-iliaques et la symphyse pour l’iliaque, s’ils sont en tension, sont capables de créer une torsion du bassin, donc des problèmes de pubalgie.

Les étirements peuvent alternés avec des techniques d’inhibition de type méthode Jones.

Les dysfonctionnements du coccyx peuvent aussi créer des tensions sur la chaine musculaire médiane, à l’origine de pubalgie. Les techniques externes sont étudiées dans le cadre de la formation «Thérapie manuelle du Sport».

D’autres causes peuvent être à l’origine de pubalgie :

  • Différences de longueur de membres inférieurs
  • Problèmes posturaux
  • Changements de terrain
  • Processus inflammatoires

D’autres causes peuvent être examinées, mais celles citées ci-dessus permettent de résoudre un grand nombre de cas. Si vous souhaitez partager d’autres éléments, n’hésitez pas à nous en faire part !

Recevez gratuitement votre vidéo Formation

A la suite de votre inscription, vous serez redirigé sur la page de la formation en vidéo.

You have Successfully Subscribed!

Partager
Défiler vers le haut