fbpx
Kinésithérapeute : se former à transmettre.

Kinésithérapeute : Se former à transmettre (article + podcast)

Par Elsa JOUENNE

Les kinésithérapeutes qui choisissent de se former après leur diplôme d’Etat commencent souvent par chercher à acquérir une compétence supplémentaire dans les domaines de la thérapie manuelle. Parce que notre métier est de soigner avec nos mains.

Kinésithérapeute : se former à transmettre.

Le kinésithérapeute est aussi, étymologiquement, celui qui soigne par le mouvement. En expliquant, en montrant, en corrigeant et en motivant son patient.

Nous avons donc tous en nous, plus ou moins, cet élan à transmettre, pour soulager notre patient et le rendre autonome.

Aujourd’hui peut-être plus que jamais les kinésithérapeutes passionnés cherchent des voies d’émancipation, pour pratiquer leur métier comme ils le souhaitent, sans rapport hiérarchique avec l’administration, et dans un réel rapport de soin qualitatif. La spécialisation dans un domaine plus pointu, ou la formation à des méthodes complémentaires ouvrant le champ à la pratique hors nomenclature semble être la voie de choix pour beaucoup d’entre nous.

Je voudrais ici vous parler d’une possibilité d’envergure, aux potentialités infinies, et qui colle parfaitement avec cette envie de « complément d’activité » ou encore de « glissement vers l’activité déconventionnée ». C’est l’ouverture d’ateliers de santé.

Kinésithérapeute : se former à transmettre.

Nous sommes extrêmement bien placés dans nos cabinets pour organiser ce type d’évènements. Nos locaux, dont nous regrettons souvent le coût matériel, sont souvent spacieux et confortables. Notre statut, dont nous nous plaignons sans cesse au vu de la rémunération contractuelle concédée pour notre niveau d’études, est un avantage car il nous offre souvent la confiance bien méritée des patients et des autres professionnels de santé. Faisons de ces particularités un avantage en proposant notre expertise d’une manière différente, en la valorisant à nos propres yeux et en nous autorisant à y accorder sa véritable valeur.

Le champ de nos compétences est immense. Il permet à un jeune kiné fraîchement diplômé d’animer avec brio un atelier sur la prévention posturale, des groupes de stretching ou des exercices de respiration.

L’assiduité des kinésithérapeutes au sein des formations continues présentielles peut aussi être vue comme le vivier de ce type d’ateliers, qui pourront alors se multiplier et offrir à la population de votre quartier une véritable transmission des savoirs, comme vous aimez la recevoir lorsque vous venez en formation !

Analysez ce qui vous anime, ces choses que vous aimeriez avoir le temps d’expliquer en détail à chacun de vos patients, ces données que vous répétez plusieurs fois par semaine, ces éléments qu’un jour peut-être vous regrouperez dans un livre… Et bien ces choses là peuvent devenir le thème de votre premier atelier, ou bien celui du mois en cours. Les idées fuseront, des partenariats pourront naître. Vous pourrez développer un auditoire de personnes curieuses d’améliorer ou de protéger leur santé. Combien de confrères épuisés par notre si beau métier se plaignent justement de ne côtoyer que des « malades » ?

Soyez sûrs de votre compétence, de la pertinence de ce que vous avez à offrir. Vous découvrirez combien donner, c’est recevoir, combien on a à apprendre de ces groupes où les échanges sont riches et toujours inattendus. Alors, et vous, ce sera quoi votre prochain atelier ?

Et si vous avez déjà commencé à donner des ateliers santé après vos formations avec KF, partagez avec nous les thèmes que vous avez développés !

Le PODCAST :

 


elsa Jouenne
elsa Jouenne

Titulaire d’un DE de masseur-kinésithérapeute de l’IFMK Strasbourg depuis 2007, Elsa JOUENNE est passionnée par de nombreuses techniques en lien avec la parentalité :

– Haptonomie
– Yoga prénatal
– Méthode Bonapace de préparation à l’accouchement
– Méthode De Gasquet pour l’accouchement, la rééducation périnéale et abdominale
– Maternage, portage en écharpe, allaitement maternel
– Motricité libre
– Pédagogie Montessori
– Langue des signes pour bébé, diversification menée par l’enfant.

En 2018/2019 elle ajoute à ses nombreuses formations un  DU micronutrition de la faculté de pharmacie de Strasbourg

Elle enseigne au sein de kiné-formations la Formation nutrition nourrissons et plusieurs E-learning.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement votre vidéo Formation

A la suite de votre inscription, vous serez redirigé sur la page de la formation en vidéo.

You have Successfully Subscribed!

Défiler vers le haut