fbpx
Devenue indésirable, la pratique des ventouses par les kinésithérapeutes

Pratique sauvage des ventouses ?

Après les J.O. de 2016 avec Michael Phelps, la technique des ventouses revient sur le devant de la scène dans le monde la kinésithérapie.

Devenue indésirable, la pratique des ventouses par les kinésithérapeutes va-t-elle s’arrêter ou être pratiquée de manière sauvage, sous le manteau, sans méthodologie ni formation ?

En tant que kinésithérapeutes, vous avez probablement été informés.es que la pratique des ventouses n’est plus autorisée depuis mars 2021.

[ AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE L’ORDRE DU 18 MARS 2021 RELATIF À LA PRATIQUE DES VENTOUSES ]

Bien qu’utilisée dans la plupart des cabinets et des structures sportives professionnelles, ainsi que dans le monde entier par le corps médical, la technique des ventouses soulève, aujourd’hui, des questions dans notre pays.

  1. Tout d’abord, parle-t-on de massage à la ventouse ou de ventouses fixes ?
  2. Quelles études montrent une absence de résultat et des effets délétères ?
  3. Sur quelle étude cette décision a-t-elle été prise ?
  4. Ce sont des questions que la profession se pose aujourd’hui.

D’autre part, un grand nombre de kinésithérapeutes ayant une grande expérience pratiquent cette technique dans les règles de l’art sans aucun désagrément pour le patient. Pourquoi refuser cette approche pour ces personnes ? Il faut savoir que les kinésithérapeutes qui participent aux formations ont tous la même démarche et disent à chaque fois :

” J’ai à ma disposition un outil simple mais je veux en connaitre les principes, les indications et surtout les contre-indications.”

Mais une autre question plus pragmatique se pose :

Est-ce que les personnes qui la pratiquaient auparavant, vont arrêter ?

Et 

Vaut-il mieux encadrer cette pratique par des connaissances de base, type contre-indications, temps de pose, type de ventouse, force de dépression, ou continuer à laisser une pratique qui parfois peut présenter des inconvénients mineurs pour le patient ?

Je pratique cette méthode depuis 35 ans et j’ai passé beaucoup de temps à l’ajuster et l’adapter à notre profession et aux tissus qui nous concernent (muscles, tendons, aponévroses, etc.)

Je l’enseigne depuis 2002 et je suis rassuré de voir que les patients des praticiens formés ne rencontrent pas de désagréments mais bien au contraire des bénéfices tangibles.

Il m’arrive en effet de recevoir des questions ou des photos de collègues (non formés.es) inquiets des réactions de leurs patients.es.  Mais jamais de ceux qui ont été formés.

Quant à savoir si la méthode est efficace ou non ou plus ou moins que les ultrasons ou l’électrothérapie, etc. je laisse les spécialistes de l’analyse des études faire leur travail.

11 réflexions sur “Pratique sauvage des ventouses ?”

  1. Catherine Le boullec

    J aie été aujourd’hui chez le kiné ,elle m’a proposée les ventouses car j avais très mal au bras a l.epaule sa ma fais un bien fou je vois pas pourquoi les avoirs interdites comme elle m’a dit ils les interdisent et ils autorisent les aiguilles de que j aie eue la semaine dernière et Bien je préfère les ventouses

  2. incompréhensible ce texte, je pratique les ventouses depuis 10ans sans aucun incident et bien au contraire, les patients sentent les bénéfices, le disent et les réclament. Je viens au contraire de récupérer 2 patientes d’un cabinet voisin, dont une après 40 séances d’ondes de choc!! fissuration de l’aponévrose et inflammation carabinée, et là la pratique n’est pas remise en question. .. comme souvent c’est une question de bon sens et de formation. comment interdire la pratique des ventouses sans aucune concertation?? et comment le conseil de l’ordre ose prétendre représenter la profession dans ce cas? quelle déception. bizarrement j’ai reçu plusieurs publicités cette semaine pour des appareils de dépressothérapie, hasard?? :((

  3. Un kinésithérapeute de ma connaissance prétend traiter les désordres énergétiques par des ventouses appliquées sur les points et les méridiens d’acupuncture. J’ai étudié 4 ans la médecine traditionnelle chinoise. Je souhaiterais comprendre quel traitement on peut obtenir avec les ventouses : empirique, symptomatique, traitement du terrain ?

  4. Pourquoi ne pas interdire les scarifications et laisser la pratique des autres utilisations des ventouses ?

    1. Est-ce que les tatoueurs , perceurs , estheticiennes dermographes en tous genres ou qui pratiquent le lifting fessier colombien ( ventouses pour faire grossir le popotin ) sont soumis aux mêmes interdictions ????

  5. J’ai suivi la formation avec Thierry et depuis j’utilise les ventouses régulièrement soit fixes soit mobiles, les souples et les “dures “… je n’ai que des bons résultats, cette approche simple, efficace , sécuritaire complète très bien ma pratique, les patients sont très satisfaits , temoignent d’ un vrai soulagement et en réclament… la position de l ‘ordre “m’interloke”…pas d études, pas de recherches , pas débat ……un décret peu justifié….

      1. Thierry Blain

        Bonjour,
        Parmi les bases théoriques, les travaux du Dr Guimberteau sur les espaces de glissements, qu’ils soient sous cutanés, inter-aponévrotiques, tendineux… permettent de comprendre les effets physiologiques de l’utilisation de la vacuothérapie et donc de la mise en tension des ces différentes structures dans un objectif de stimulation des fibroblastes et des myofibroblastes.
        Oui des médecins du monde entier (Asie, Etats-unis, Afrique, Moyen-Orient, Europe) se sont formés à cette technique et la pratiquent en milieu hospitalier ou en cabinet. Beaucoup de médecins de structures sportives professionnelles (Foot, rugby, basket…) ayant observé les résultats sur les sportifs valident cette technique.

  6. Technique que j’utilise depuis le début de mon activité, soit presque 12 ans maintenant sans aucun problème.
    Les patients les réclament d’eux- même souvent !
    Un outil simple et efficace.
    Quel dommage !!! ‍♀️

  7. Cette technique des ventouses, que je pratique depuis 8 ans dans mon cabinet, est demandée par mes anciens patients et par les nouveaux !!
    Comment peut-on nous enlever une technique qui améliore la santé de nos patients surtout quand cette technique est réalisée dans les règles de l’art après une Vraie Formation !!
    Si on doit remettre en cause la pratique des ventouses alors le CNOMK devrait se pencher sur l’efficacité de toutes les techniques qui sont utilisées chaque jour dans tous les cabinets de France ( onde de choc, ultrasons, TENS, crochetage, endermothérapie …….)
    Bientôt l’utilisation des mains du kiné seront elles aussi remises en cause !!!

  8. Suite à la formation j’ai acquis un outils que j’utilise régulièrement et qui est très souvent plébiscité pour l’amélioration apportée par mes patients
    Quel dommage !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement votre vidéo Formation

A la suite de votre inscription, vous serez redirigé sur la page de la formation en vidéo.

You have Successfully Subscribed!

Défiler vers le haut