fbpx
Communication Kiné : Facebook or not Facebook ?

Communication Kiné : Facebook or not Facebook ?

Article écrit par Thierry Blain, Fondateur et dirigeant de Kiné-Formations.

Thierry BLAIN formateur

 

Depuis les dernières recommandations du conseil de l’ordre en matière de communication (2021), il est désormais possible d’utiliser les médias sociaux dans un cadre professionnel.*

  1. Dans ce nouveau contexte est-il judicieux de les utiliser et comment ?
  2. Avons un bénéfice à être présent sur Facebook et si oui pourquoi et comment ?

 

Dans cet article, nous ne parlerons que de Facebook. Si nécessaire, nous aborderons les autres réseaux ultérieurement.

Beaucoup de collègues se posent la question de créer un site internet et/ou de créer une page Facebook. Pour répondre à cette question, il est nécessaire de définir votre objectif de communication.

Si vous ne pratiquez que des soins conventionnés, il n’y pas vraiment de raison de communiquer sauf si vous pratiquez des soins spécifiques : drainage lymphatique, kinésithérapie du sport, dry needling… En revanche si vous proposez (ou souhaitez) des soins hors nomenclature ou des ateliers santé type cours de Pilates, gymnastique en petit group, etc. alors il serait judicieux de le faire savoir.

Face à cette situation, certain(e)s se posent la question de créer un site Internet. Nous y reviendrons ultérieurement mais créer un site est un véritable défi. Ce projet est très chronophage dans sa réalisation et dans sa maintenance. Sans parler du référencement (la visibilité du site) qui mettra de long mois à se mettre en place de manière naturelle si et seulement si vous respectez des règles précises et complexes ou investissez  beaucoup d’argent.

 

 

 

À l’inverse créer une page Facebook, vous prendra quelques minutes et ne vous coûtera rien.

 

Mode d’emploi et erreurs à éviter :

 

1-Ne pas mélanger vie privée et vie professionnelle.

Beaucoup de collègues ont un profil Facebook privé avec leur nom et prénom clairement affichés. Il s’agit d’une très grosse erreur. Pourquoi ?
– Que fait un patient qui attend dans votre salle d’attente ?
Il va sur Facebook, tape votre nom et regarde votre vie privée en direct, voir vos idées politiques, votre train de vie, ce que vous avez fait le week-end dernier…. Le fisc fait la même chose.
– À mon sens, vous devriez avoir un profil privé avec un pseudo vraiment introuvable et une page professionnelle.

 

2-Pourquoi une page professionnelle ?

Facebook peut être utilisé comme une carte de visite virtuelle améliorée. En effet, vous pouvez y indiquer les informations essentielles comme l’adresse de votre cabinet, les horaires d’ouverture, votre numéro de téléphone, vos tarifs conventionnés et hors convention, les actes spécifiques que vous proposez, vos compétences et formations professionnelles, votre actualité.
Il vous est aussi possible de partager des petits articles santé à destination de vos patients mais aussi de leurs amis Facebook. Ceci ne fera qu’augmenter votre notoriété.
Tout ceci en quelques minutes. Alors qu’il vous faudrait des semaines pour le faire sur un site Internet, plus un budget non négligeable. Sur Facebook c’est gratuit.

3-Que fait un patient qui attend dans votre salle d’attente ?

La VIE de mon Kiné

Il va sur Facebook, donc,  et tape votre nom. Si vous avez une page professionnelle, il tombera donc dessus et pourra découvrir tout ce que vous savez faire et les soins que vous proposez. Si vous avez écrit un article intéressant, il le partagera et ses amis découvriront vos compétences. Ainsi, s’il ou elle est sportif(ve), il y a de fortes chances qu’il ou elle ait des amis sportif(ves). Ils prendront donc connaissance de votre cabinet et lorsqu’ils en auront besoin, ils sauront où aller. Par cette démarche, vous créez une communauté qui s’étoffera de mois en mois.

 

4-Comment créer votre page Facebook professionnelle ?

Pour cela, il vous faut un profil privé (avec un pseudo plutôt que votre nom). À partir de ce profil privé, vous pouvez créer votre page professionnelle. Le nom de cette page pourrait donc être : « Christophe Dupont masseur Kinésithérapeute », ou « Cabinet de kinésithérapie de La Saline » ce qui indique un lieu et augmente votre visibilité. Pour trouver des images, il serait bon d’utiliser de belles photos de votre cabinet et des personnes y travaillant afin de rendre plus concret votre présence. Pour vos articles, vous pouvez trouver de belles photos gratuites sur pixabay.com .

 

5-Inconvénients de cette solution :

– Cette page ne vous appartient pas totalement, et Facebook peut changer les conditions d’utilisation dans le temps.
– La recherche de votre nom dans un moteur de recherche est moins pertinente qu’avec un site Internet.

 

6-Avantages de cette solution:

– Gratuité
– Rapidité
– Présence au sein d’un réseaux favorisant l’acquisition de nouveaux abonnés sur votre page
– Modification des information rapide et facile contrairement à un site Internet
– Possibilité dans le temps de doubler avec votre propre site Internet
– Création d’une communauté correspondant à vos compétences
– Possibilité (gratuite) de proposer des conférences ou formations en ligne (gratuites ou payantes) pour vos patients où que vous soyez dans le monde.
– Vous pouvez créer des événements virtuels ou présentiels et inviter vos patients pour une mini conférence, un cours de Pilates…

 

Pour conclure, il me semble tout à fait opportun de créer sa page professionnelle Facebook, voire de créer des groupes (par exemple un groupe sport pour vos patients sportifs…).

Pour cela, il est indispensable de comprendre que nous ne pouvons en aucun cas faire de la publicité. Mais faire connaitre vos compétences et actes spécifiques est tout à fait possible.

Alors bonne route à vous.

 

Nous continuerons à partager du contenu dans >> le groupe Facebook suivant <<

 

Confraternellement,

Thierry Blain

*L’utilisation des médias sociaux (réseaux sociaux, blogs…) à des fins professionnelles est autorisée.

Le respect des principes fondamentaux précédemment édictés notamment l’obligation d’identification du masseur-kinésithérapeute, le respect de l’anonymat des patients, de la confraternité et de l’absence de pratique à caractère commercial s’impose quel que soit le média social, les paramétrages utilisés ou le nombre de contacts du titulaire du compte. La communication à travers les médias sociaux ne doit pas porter atteinte à l’honneur de la profession.


Les autres articles traitant de la gestion de cabinet :

  1. Si les soins kiné étaient non remboursés : Que resterait-il ?
  2. Bien gérer son cabinet, c’est aussi mieux vivre son métier de praticien
  3. Guide pratique du financement de la formation professionnelle continue des kinésithérapeutes
  4. 6 questions à Thierry BLAIN sur la kinésithérapie du sport
  5. Retransmission de la table ronde “développer sa patientèle sportive”
  6. Kinésithérapeute : Se former à transmettre (article + podcast)
  7. Comment s’épanouir dans la profession de masseur-kinésithérapeute ?
  8. Quitter la “Kiné Rat-Race”
  9. Mon cabinet : Comme d’habitude ? Ou quitter la “kiné rat race” (suite).
  10. Kiné Rat Race (Troisième partie)
  11. Kinésithérapeutes : faut-il devenir expert dans un domaine ?
  12. Quelle retraite pour les kinésithérapeutes ?

Se former sur le sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier

Recevez gratuitement votre vidéo Formation

A la suite de votre inscription, vous serez redirigé sur la page de la formation en vidéo.

You have Successfully Subscribed!

Défiler vers le haut